November 2009 Archives

La lutte pour le talent / The battle for talent

| 1 Comment
J'ai remarqué récemment une statistique très intéressante. Surpris? Bien sûr que non parce que vous le savez que j'aime beaucoup les statistiques (quand même, je serai le premier à  avouer qu'il faut les utiliser avec prudence).

Le groupe musicale Sweet avait éxprimé avec beaucoup d'eloquence ce sentiment dans un de leurs chansons:

«L'amour est comme l'oxygène,
Tu en prends trop, tu deviens ivre 
Pas assez et tu vas mourir.
L'amour est comme ça. Â»

Même chose avec les statistiques. Il faut les utiliser en bonne mesure.

Lorsque je compilait les statistiques complètes de la saison passée pour les équipes bantam et midget j'ai remarqué qu'il y avait beaucoup de noms des joueurs je connaisait. Il s'agisait des joueurs dont les noms j'avait l'habitude à  voir quand j'affichait les comptes rendus des matchs sur l'ancien site web que les Stallions utilisaient. Alors je me suis posé la question: combien d'entre eux avaient joué pour les Stallions à  d'autres niveaux. Pour poser la question d'une autre façon: à  quel point l' Association de Football des Stallions a-t-elle ètè capable de retenir du talent?

C'est un élément très important pour toutes les organisations qui veulent reussir. Leur capacité à  attirer, développer et retenir du talent decidera si elles vont se démarquer de la foule ou si elles en feront un part ordinaire. Le célèbre consultant en matière de gestion Tom Peters l'avait exprimé comme ça dans un de ses livres:
"Stan Davis et Christopher Meyer, selon leur écriture dans le livre futureWEALTH:« Quand la terre était le bien productif, les pays entiers se battaient pour elle. La même chose se passe aujourd'hui ... pour les gens qui ont du talent. " En fait, le talent est devenu le bien productif. Et la bataille pour ce «territoire» insuffisamment tracée mettra à  l'epreuve le caractère de tous les organismes, tant publics que privés. "

Les Stallions, comment se sont-ils comporté dans la «lutte pour le talent»? Régardons bien deux de leurs trois équipes élite: les équipes bantam et midget. L'équipe junior existe seulement depuis deux ans et il n'y a pas encore suffisamment de données pour arriver à  une conclusion valable. Cependant, il y a déjà  quelques faits intéressants. Par exemple, dans l'alignement de l'équipe junior 2009 il n'y avait que trois joueurs parmi la vingtaine des joueurs qui avaient achévé de jouer au niveau midget chez les Stallions en 2008. ¨à‡a fait reflechir!

D'abord, regardons l'équipe bantam. Les joueurs qui étaient éligibles à  jouer au niveau bantam cette année sont les mêmes joueurs qui étaient éligibles à  jouer au niveau pee-wee en 2007 et le niveau moustique en 2005. En 2005 il y avait 61 joueurs qui étaient inscrits et qui jouaient avec les deux équipes moustiques cette année-là . Ils pouvaient tous jouer au niveau bantam cette saison. Combien d'entre eux l'avaient fait?
 
  • nombre de joueurs moustique inscrits en 2005: 61    
  • nombre de joueurs moustiques de la saison 2005 qui jouent au niveau bantam en 2009: 16
  • nombre de joueurs bantam inscrits en 2009: 46
Autrement dit, seulement un joueur sur quatre parmi ceux qui avaient joué en 2005 au niveau moustique continuent jouer pour les Stallions en 2009.

Voici les chiffres pour l'équipe midget:
   
  • nombre de joueurs pee-wee inscrits en 2005: 76    
  • nombre de 2005 joueurs pee-wee qui jouent au niveau midget en 2009: 18    
  • nombre de joueurs midget inscrits en 2009: 44
La situation est très semblable à  l'équipe bantam: seulement environ un joueur sur quatre parmi les joueurs qui jouaient en 2005 au niveau pee-wee jouent encore pour les Stallions en 2009 au niveau midget.

Un autre point intéressant à  propos de l'équipe midget est que si on considère uniquement les joueurs de première année, c'est-à -dire ceux qui frequentent toujours l'école secondaire et qui n'ont pas de l'opportunité de jouer au football au cégep, les chiffres sont toujours mauvaises. Il y avait 26 joueurs de première année au niveau pee-wee en 2005 et seulement 7 d'entre eux jouent à  l'équipe midget cette année.

Bien entendu, dans certains cas il y a de bonnes raisons pourquoi certains joueurs ne jouent plus à  St-Lazare. Plusieurs ont déménagé et d'autres joueurs ont peut-être décidé que le football n'est pas le sport pour eux. Toutefois, il n'est pas irraisonable d'attendre de retenir au moins 50% du talent au cours d'une période de quatre ans afin d'assurer que chaque année les équipes sont en mesure de batir au-dessus d'une fondation qui est déjà  établie au lieu de devoir recommencer à  nouveau chaque fois.
I recently noticed a very interesting statistic. Surprised? Of course not because you all know that I love statistics (although I will be the first to admit that they must be used with caution).

As it was very eloquently expressed in one of the songs by the group Sweet:

"Love is like oxygen,
You get too much, you get too high
Not enough and you're gonna die.
Love is like that."

Same thing with statistics. Neither too much nor too little are a good idea.

As I was compiling the season statistics for the bantam and midget teams I started noticing a lot of familiar names. They were players whose names I used to hear before when I used to post game reports on the old web site that the Stallions used to have. So I asked myself the question: how many of them played for the Stallions at other levels. In other words, how successful is the Stallions Football Association at retaining talent?

This is a very important element for any organization that wants to be successful. Its ability to attract, develop and retain talent will determine whether it will stand out from the crowd or be just a part of it. As Tom Peters, a famous management consultant put it in one of his recent books:
"Stan Davis and Christopher Meyer, writing in their book futureWEALTH: 'When land was the productive asset, nations battled over it. The same is happening now ... for talented people.' Talent, indeed, has become the productive asset. And the battle for this insufficiently charted 'territory' will test the mettle of all organizations, public as well as private."

How well have the Stallions done in the 'battle for talent'? Let's look at two of their elite teams, the bantam and the midget team. The junior team has only been playing for two years so there isn't yet enough data that would allow us to make a valid conclusion. However, there are some interesting facts already. For example, on the 2009 junior team roster there were only three players from the more than 20 players who 'graduated' from the midget team in 2008. Hmmm!

First, let's look at the bantam team. The players who were eligible to play at the bantam level this year at the same players who were eligible to play pee-wee in 2007 and mosquito in 2005. In 2005 there were 61 players registered and playing on the two mosquito teams that year. They all could ave been playing bantam this year. How many actually did?

  • number of mosquito players registered in 2005: 61
  • number of 2005 mosquito players who are playing bantam in 2009: 16
  • number of registered bantam players in 2009: 46

In other words, only about one out of every four players who played in 2005 at the mosquito level is still playing for the Stallions in 2009.

Here are the numbers for the midget team:

  • number of pee-wee players registered in 2005: 76
  • number of 2005 pee-wee players who are playing midget in 2009: 18
  • number of registered midget players in 2009: 44
The situation is very similar to the bantam team: only about one out of every four players who played in 2005 at the pee-wee level is still playing for the Stallions in 2009 at the midget level.

An interesting side note about the midget team is that even if we only look at first year players, those who are most likely still in high school and who do not have CEGEP football as an alternative, the numbers are still not very good. There were 26 first-year pee-wee players in 2005 and only 7 of them are playing on the midget team this year.

Of course, in many cases there are good reasons why some players are not playing in St-Lazare anymore. Some of them may have moved and others may have decided that football is not the right sport for them. However, one would still expect to retain at least 50% of the talent over a period of four years in order to make sure that each year the teams are able to build on top of the foundation that is already established instead of just about starting from the beginning every time.
Junior players and coaches at the QJFL banquet
Coach Alan Ramsey, Luca Urbani, Kevin Paquin-Berthiaume, Chris McCarthy and head coach Allan Williams


La ligue LFJQ avait achévé la saison 2009 en reconnaissant les meilleurs joueurs, équipes et entraîneurs au cours de son gala annuel qui avait lieu le samedi, 21 novembre au Restaurant Le Boulevard à  Valleyfield.

Cette année six joueurs de l'équipe junior des Stallions avaient reçu dix nominations de distinction dans sept catégories différentes. À fin de comparaison, pendant la saison 2008 neuf joueurs des Stallions avaient reçu deuze nominations dans huit catégories différentes.

Voici la liste des joueurs qui avaient été nominés:

  • Kevin Paquin-Berthiaume pour l'Équipe des Étoiles pour la ligne offensive
  • Chris McCarthy pour les porteurs de ballon de l'Équipe des Étoiles de même que le Joueur Offensif le Plus Utile
  • Andrew Palmer et Charles-Olivier Conway pour la ligne défensive de l'Équipe des Étoiles
  • Nick Lux et Tyler Valdez pour les secondeurs de ligne de l'Équipe des Étoiles
  • Laurent Dubreuil et Benoît Chabot-Duchesne pour les démis défensifs de l'Équipe des Étoiless
  • Alexandre Aristyl pour le meilleur recru de l'année

Quand on avait annoncé les gagnants, trois joueurs des Stallions se trouvaient parmi les recipiendeurs des prix: Kevin Paquin-Berthiaume, Chris McCarthy et Tyler Valdez.
En plus, deux Stallions avaient reçu la distinction d'être choisis les meilleurs joueurs de la semaine au cours de la saison régulière. Chris McCarthy avait été choisis le meilleur joueur offensif pour la semaine #1 lorsque Nick Lux était le meilleur juouer défensif pour la même semaine.

Finalement, Luca Urbani avait reçu la Bourse Educative de l'Isolation Manson qui était une des sept bourses octroyées au cours du gala.

Félicitation à  tous le gagnants.
The QJFL formally closed the 2009 season by recognizing its outstanding players, coaches and teams at its annual which took place on Saturday, November 21 at the Le Boulevard Restaurant in Valleyfield.

This year, six different players on the Stallions junior team were nominated for 10 different awards in seven different categories. For comparison, during the 2008 season, nine different players received 12 nominations in eight different categories.

The players who received nominations were:

  • Kevin Paquin-Berthiaume for the All-Star team at the offensive line position
  • Chris McCarthy received a nomination for the All-Star team running back and for the Most Valuable Player on offense
  • Andrew Palmer and Charles-Olivier Conway each received nominations for the All-Star team d-line
  • Nick Lux and Tyler Valdez each received a nomination for All-Star linebackers
  • Laurent Dubreuil and Benoit Chabot-Duchesne were each nominated to the All-Star team defensive backs
  • Alexandre Aristyl was nominated for the Rookie of the Year award

When the winners were announced three Stallions were among those who were selected to the league All-Star team: Kevin Paquin-Berthiaume, Chris McCarthy and Tyler Valdez.
In addition, two Stallions received player of the week awards for the regular season. Chris McCarthy was the offensive player of the week for week #1 while Nick Lux was the defensive player of the week for the same week.

Finally, Luca Urbani received the Manson Insulation Educational Bursary which was one of seven bursaries handed out by the league during the banquet.

Congratulations to all the winners.

Le football et les mathématiques / Football and math

Votre fils ou votre fille, jouent-ils au football? Sont-ils, peut-être, parmi ceux qui n'aiment pas les mathématiques? Demandent-ils toujours pourquoi ils doivent apprendre les mathématiques s'ils vont jamais s'en servir dans leurs vies?

Une bonne connaisance des mathématiques, surtout des probabilités et des statistiques, leur aidera à  reussir en football. Il suffit à  demander à  Bill Belichick, l'entraîneur chef des Patriots de la Nouvelle Angleterre. Pourquoi? C'est simple. Quand il avait décidé d'essayer à  obtenir un 1-er jeu sur un 4-ème essai et deux verges à  franchir à  la ligne de 28 verges des Patriots avec un peu plus que deux minutes à  jouer lorsque son équipe était en avant 34 à  28 face aux Colts d'Indianapolis, il s'en servait des mathématiques pour decider quel sort de jeu donnait à  son équipe la meilleur chance de gagner le match.

Si vous aimeriez analyser en detail la decision dont tout le monde en parle depuis dimanche je vous invite à  visiter le site web www.advancednflstats.com. Vous y trouverez beaucoup plus d'information qui vous aidera à  faire des meilleurs decision stratégiques. Un autre site web o๠on peut trouver des analyses mathématiques des situation de football est à  www.footballcommentary.com.

19 novembre, commentaires supplementaires: la decision de Bill Belichick avait provoqué beaucoup de discussions à  propos de decisions que l'on fait sur le terrain de football de même que dans notre vie personnelle. Un site en particulier est trés interessant. C'est www.smartfootball.com. On peut aussi trouver de livres sur le sujet dont, par exemple le livre entitulé "Fooled by Randomness" qui est disponible au site de Amazon.

Aprés avoir lu de l'information qui y se trouve vous serez en mesure de justifier beaucoup des decisions que l'on fait sur le terrain du jeu. Par exemple, on pourrait justifier une strategie de toujours essayer de gagner un 1-er jeu sur un 4-ième essai au lieu de faire un botté de dégagement. J'avait fait du travail exactement comme ça en 2006 pour les équipes bantam et midget. Mon analyse avait démontré que si ces deux équipes avaient utilisé une telle stratégie elles auraient marqué, en moyen, sept points de plus par match lorsque leurs adversaires auraient marqué six points de moins. Si vous pouriez patienter quelques jours je vais chercher mon analyse et je vais l'afficher ici.

Mais maintenant je vous souhaite de la bonne lecture sur les site web que j'ai mentionné.

Do you have a son, or a daughter, who plays football? Are they also the type who don't like math? Do they always ask why they need to learn math if they will never need it in their life?

Well, if they want to be successful in football a good knowledge of math, and in particular probability and statistics, will help them a lot. Just ask Bill Belichick, the head coach of the New England Patriots. Why him? Simple. When he made the decision to go for it on a 4-th down at the Patriots' own 28-yd line with only a bit more than two minutes left to play and his team leading the Indianapolis Colts 34-28 he used math to evaluate what type of play gave his team the highest chances of winning the game.

If you would like to read a detailed analysis of the decision that everyone has been talking about since Sunday you can go to the www.advancednflstats.com website to learn how math can help you make better strategic decisions. Another great website for this sort of information is www.footballcommentary.com.

Nov. 19 additional comments: there are some additional web sites where you can find interesting analysis of the 4-th down decision an how it reflects the way people make decisions every day. One of them is www.smartfootball.com . If you're interested in the subject then you can even buy one of many good books that have been written about it. One of them is "Fooled by Randomness" available at Amazon.


If you read the information that you will find there you will see how you can justify mathematically many on-field decisions that people don't understand. For example, you could justify why it is a good strategy never to punt and instead always try to go for it on a 4-th down. I did exactly that for the bantam team and the midget team back in 2006 and I was able to show that if the team never punted the ball it would have scored about 7 extra points on average per game and their opponents would have scored six points less on average. I will look for my report and I will post it here. Please give me a few days to locate it.

In the meantime, enjoy the two websites that I mentioned above.

2009 Nov.13: Résultats des parties / Game results

à‡a y est, c'est la toute dernière partie de la saison.

Quel que soit le rèsultat de ce match, il n'y aura plus de joutes, ni de pratiques aprés. Les seules choses qu'il y aura encore à  faire pour toutes les équipes de l'association seront la rémise d'equipment, les banquet de la fin de la saison et pour les équipes élite (bantam, midget et junior) les galas de rémise de prix des ligues.

Voici quelques informations importantes à  propos du match de la Coupe Jack Simpson que l'équipe midget va disputer ce vendredi:

  • l'étrée au Stade Hébert n'est pas gratuite. Les adultes (18 ans et plus) doivent payer 5 $, pour les adolescents de 12 à  17 ans c'est 2 $ lorsque les jeunes qui ont moins de 12 ans doivent payer 1 $
  • au lieu de se basculer avec le trafic sur la Metropiltaine, on peut utiliser le service d'autobus. Le billet aller-retour coutera 10$ et le bus partira du restaurant Boston Pizza à  17 h 30.
    Mis-à -jour du 13 nov.: encore une fois, à  cause d'une démande insuffisante, on devait annuler le service d'autobus.
Pour quelques familles ça va être du déjà  vu pour le match de la Coupe Jack Simpson car plusieurs joueurs de l'équipe courrante ont des fréres qui avaient aussi joué au match du championnat.
À préciser:

  • Jerry (2005) et Julian (2009) Mangan
  • Matthew (2005, 2006) et Ryan (2009) Cooke
  • Chase (2006) et Bryce (2009) Vieira
  • Jordan (2005, 2006) et Nathan (2009) Jasiukajc
On éspére que les plus vieux seront en mesure de donner à  leurs fréres plus jeunes quelques bons conseils pour leur aider à  gagner le match. Faut peut-être leur montrer les bagues ou, qui sait, peut-être c'est juste dans leurs gènes.
That's it, this is the last game of the season.

No matter what happens in this game there will be no more games and no more practices. The only things that will remain to be done for all the teams will be to the return the equipment, the team banquets and for the elite teams (bantam, midget and junior) the league awards banquets.

Here is some important information about the Jack Simpson Cup game in which the midget team will play this Friday:

  • entry into the stadium is not free. The price of tickets for adults (18 years and over) will be $5, for adolescents between 12 and 17 years it will be $2 while for youngsters under 12 years old it will be$1
  • instead of fighting the traffic on the Metropolitan Expressway it is possible to take the fan bus. A return ticket will cost $10 and the bus will leave from the Boston Pizza meeting point at 5:30 pm.
    Nov. 13 update: due to lack of demand, once again, the bus was cancelled.
For some families, going to the Jack Simpson Cup game will be a "déjà  vu" experience because there are several players on this year's team whose brothers played in the championship game before.
There are:

  • Jerry (2005) and Julian (2009) Mangan
  • Matthew (2005, 2006) and Ryan (2009) Cooke
  • Chase (2006) and Bryce (2009) Vieira
  • Jordan (2005, 2006) and Nathan (2009) Jasiukajc
Hopefully, the older brothers will be able to give the younger ones some good tips on what it takes to win the game. Maybe they need to show them the rings or maybe it's just in their genes.
 

Vendredi / Friday, Nov. 13, 2009

Séries éliminatoires, Finale du Championnat de la Coupe Jack Simpson

Playoffs, Final for the Jack Simpson Cup Championship

Midget 7 vs St-Bruno Barons 44


Midget team stats

Tout d'abord, si on me permet d'éxprimer un sentiment de Winston Churchill, je m'excuse de vous devoir offrir un rapport tellement longue mais je n'avait pas le temps d'écrire un qui était plus court.

Compte rendu du match

L'équipe midget avait terminé la saison 2009 avec une défaite de 44 à  7 face aux Barons de St-Bruno dans le match du championnat de la Coupe Jack Simpson. Quand la fin du match s'approchait on pouvait pas nier que son résultat était décevant mais, si on avait pris en compte le sort de l'équipe au milieu de la saison et les résultats à  la fin, on ne pouvait que d'être fier de ce que l'équipe avait reussi à  accomplir. En fin compte, après le septième match, l'équipe midget avait une fiche de deux victoires et cinq défaites, elle se trouvait tout près au fond du clasesment et elle avait encore quelques matchs difficiles à  jouer. L'avenir n'augurait pas bien. Toutefois, ils avaient fait quelques changements, ils avaient battu Joliette dans un match qui est devenu le point tournant de la saison et ils avaient continué à  gagner par la suite. Ils avaient reussi six victoires consécutives avant de s'incliner contre les Barons, au cours desquelles ils avaient toujours démontré de la même fierté, du courage et de la dédicace qui leur avaient permis d'accéder au match de championnat en premier lieu.

 Il y avait un grand sentiment de déjà -vu au cours de la partie mais pas celui que tout le monde souhaitait. Au lieu d'un match semblable au championnat de 2006, les partisans avaient vu de nouveau le premier match de la saison contre là  même équipe de St-Bruno. Comme avait déclaré Dennis Green, l'ex-entraîneur chef des Cardinals de l'Arizona lors d'une conférence de presse après la défaite de son équipe contre les Bears de Chicago en Octobre 2006: "Ils étaient ce que nous pensions qu'ils étaient." Voici quelques exemples: dans le premier match contre St-Bruno, les Barons avaient gagné 275 verges au sol, dont 252 par la course sur le côté gauche et au milieu. Dans le match du championnat, les Barons avaient gagné 280 verges au sol dont 242 provenaient du côté gauche et du milieu. Quand il s'agit de jeux par la passe, les Barons avaient cumulé 155 verges lors du premier match dont 73 (47% des verges par la passe, 9 jeux sur 50 en total) étaient sur le côté droit. Dans le match de championnat, St-Bruno avait gagné 201 verges par la passe et 109 d'entre eux (54% des verges par la passe, 9 jeux sur 53) étaient sur le côté droit.

Au début du match, les deux équipes
étaient à  peu prés égales et les spectateurs se preparaient pour une partie serrée. En fait, c'étaient les Stallions qui avaient créé la première bonne opportunité de marquer des points à  la fin du 1-er quart quand ils avaient avancé 52 verges et ils avaient reussi un 1-er essai à  la ligne de 24 verges des Barons. Trois jeux plus tard, ils se sont rapprochés de sept verges à  la zone des buts et ils étaient dans une situation d'un 4-ème essai et trois verges à  franchir. C'est alors qu'ils ont fait quelque chose qui allait au contraire de leur style de jeu de tous les matchs précédents. Le style de jeu des Stallions s'identifiait toujours par leur volonté de prendre des risques, comme lors du match contre les Scorpions quand ils avaient tenté d'obtenir un 1-er jeu sur un 4-ème essai à  leur propre ligne de 32 verges au début de la partie. Cette fois, ils avaient decidé d'eviter des risques avec un botté de placement. Maxime Trudeau, qui était sur le terrain pour le match malgré que son poignet était toujours dans le plâtre, avait fait le botté mais le ballon avait été bloqué par les joueurs des Barons qui avaient reussi à  pénétrer la ligne offensive des Stallions. En fait, ça présageait le reste du match car la défense des Barons continuait d'éntrer derrière la ligne de mêlée et elle laissait à  Bryce Vieira, qui jouait au poste de quart-arrière, très peu de temps pour trouver de receveurs ouverts. La plupart du temps il était obligé de s'échapper de la poche et il avait reussi de gagner quelques verges uniquement grâce à  sa vitesse et sa habilété de porter le ballon. St-Bruno avait rapidement transformée le revirement en points lorsque Pierre-Luc Moquin s'est réuni avec Olivier Piché pour marquer un touché sur un jeu d'une passe suivie d'une course de 73 verges le long du côté droit du terrain pour donner à  leur équipe une avance de 7 à  0 et ainsi entamer une série d'autres points. Alors que l'offensif des Stallions faisait peu de progrés au cours du 2-ème quart, St-Bruno avait encore marqué 10 points pour se mettre devant 17 à  0 à  la pause du mi-temps.

Au cours de la deuxième moitié du match, l'attaque des Stallions s'est ameliorée mais elle ne pouvait toujours pas trouver la zone des buts. Les Barons, par contre, avaient marqué sur quatre séries offensives consécutives pour augmenter leur avance à  44 à  0. Enfin, au 4-ème quart, l'unité offensive avait profité d'une bonne position territoriale et elle avait achévé une attaque de 12 jeux pour 63 verges qui avait été interrompue pendant environ 10 minutes à  cause de longues discussions entre les arbitres et l'entraîneur-chef de St-Bruno Richard Tomalty de même que le président de la ligue ligue Earl De La Perralle à  propos du chronomêtre de jeu. Avec plus de 11 minutes encore à  jouer dans le match et après que les Stallions avaient déjà  exécuté quelques jeux offensifs pour se rendre au centre du terrain, les arbitres avaient demandé aux personnes résponsables du chronomêtre de faire rouler le temps. M. Tomalty avait demandé un arrêt de temps pour discuter la decision avec les arbitres. Je lui avait demandé après le match de quoi s'agisait-elle la discussion et il avait expliqué que selon les règles, les entraîneurs-chef des deux équipes doivent accepter de faire rouler l'horloge et qu'il s'opposait à  la démande des arbitres parce qu'il voulait s'assurer à  tous ses joueurs une opportunité de jouer dans un match aussi important. Je dois avouer que je suis d'accord avec lui dans ce cas particulier (contrairement à  son opposition à  faire rouler l'horloge dans le match de son équipe contre les Bulldogs de Sherbrooke plus tôt dans la saison o๠les Barons étaient déjà  en avant par plus que 50 points). Prenant en compte que c'était un match de championnat au niveau midget, probablment le dernier match de la vie pour certains joueurs, et qu'il n'y avait pas d'autres circonstances graves comme des mauvaises conditions météorologiques ou des joueurs qui se blessaient, il n'y avait aucune justification pour ne pas profiter de toutes les précieuses secondes. Les arbitres avaient ensuite discuté la situation avec le président de la ligue alors que de nombreux spectateurs devenaient frustrés et avaient commencé à  siffler. Enfin, on avait permis aux joueurs de continuer à  jouer le match et les Stallions avaient alors abouti leur attaque dans la zone des buts avec un touché de Vieira sur une courte course. Trudeau avait ensuite reussi la transformation. Le touché avait évidemment empêché St-Bruno de satisfaire leur but d'obtenir un jeu blanc et il avait frustré certains de leurs joueurs dont Gabriel Cournoyer qui a été expulsé du match.

Peu aprés, l'offensif des Stallions est allé en attaque encore un fois grâce à  Brandon Malone qui avait recouvré un échappé et ils sont arrivés à  la ligne de 20 verges des Barons mais tout le temps avait écoulé avant qu'ils pouvaient marquer quelques points. Après le match, les dirigeants de la ligue avaient choisi Scott Tomalty comme le meilleur joueur de l'équipe de St-Bruno tandis que Nick Mann avait reçu le même honneur pour les Stallions. Tous les joueurs avaient ensuite reçu des toques QMFL comme un souvenir de la partie, chaque équipe avait reçu une bannière commémorative tandis que le trophée Jack Simpson avait été présenté aux Barons. Cependant, l'année prochaine, avec plus de 20 joueurs de cette équipe qui seront éligibles à  jouer au niveau midget, les Stallions devrait être l'une des équipes favorites pour remporter le trophée.

À l'attaque, les joueurs qui se sont démarqués étaient Vieira qui avait gagné 95 verges sur 24 portées en plus d'avoir complété 14 de ses 22 passes pour 86 verges et une interception, ainsi que Francis Perreault et Gabriel Garant qui avaient chacun capté trois passes pour 22 et 20 verges respectivement. Matthew Edgar à  deux réprises avait récouvré un échappé de ses propres coéquipiers lorsque Aldo Neri et Mann en avaient récupéré un.

Malone et Mann avait chacun contribué à  la défense avec un échappé récouvré alors que Mann avait aussi bloqué un botté de transformation. Samuel Kingsbury et Ryan Petrie avaient chacun reussi un sac du quart-arrère. Jesse Walsh, Mann, Alex Chevrier et Malone, avaient fait le plus grand nombre de plaqués.
First, an apology, To borrow an expression from Winston Churchill, I'm sorry for writing such a long report but I did not have the time to write a short one.

Game report

The midget team finished the 2009 season with a 44-7 loss to the St-Bruno Barons in the Jack Simpson Cup championship game. As the game was coming to an end there was no denying that its outcome was disappointing but when one considers how things were going in the middle of the season and how they turned out at the end, everyone was proud of what the team was able to accomplish.

After all, following the seventh game, the midget team had a record of two wins and five losses, was near the bottom of the stadings and had some tough games coming up. Things didn't look promising. However, they made some changes, they beat Joliette in a game that became the turning point of the season and they kept on winning after that. They were on a six game winning streak before they finally lost to the Barons, always showing the same pride, courage and determination that got them to the championship game in the first place.

There was a great sense of déjà  vu during the game but not the kind that everyone was hoping for. Instead of a repeat of the 2006 championship the fans got a repeat of the first game of the season against the very same St-Bruno team. As Dennis Green, the ex-coach of the Arizona Cardinals said during a press conference after a loss to the Chicago Bears in October 2006: "They were who we thought they were." Here are some examples: in the first game against St-Bruno, the Barons had 275 rushing yards, 252 of which they gained by running to the left side and down the middle. In the championship game, Barons gained 280 yards rushing of which 242 came from the left side and the middle. When it comes to passing, the Barons gained 155 yards in the first game and 73 of them (47% of passing yards, 9 plays out of 50) were on the right side. In the championship game, St-Bruno gained 201 passing yards and 109 of them (54% of passing yards, nine plays out of 53) were on the right side.

At the start of the game, the teams appeared very evenly matched and it looked like the fans were in for a close game. In fact, Stallions had the first good scoring opportunity at the end of the 1-st quarter when they moved 52 yards and had a 1-st down at the Barons 24-yd line. Three plays later they got seven yards closer to the end zone and they were faced with a 4-th down and three yards to go. That's when they did something that was very uncharacteristic of their style of play from all the previous games. Stallions' style of offense was always marked by their willingness to take risks, like during the game against the Scorpions when they went for it on a 4-th down at their own 32-yd line at the start of the game. This time, they tried to play it safe and went for a field goal. Maxime Trudeau, who dressed for the game despite having his wrist in a cast, made the kick but the ball was blocked by the Barons who were able to penetrate the Stallions o-line. In fact, that was a sign of things to come as the Barons defense was able to get behind the Stallions offensive line consistently during the game leaving Bryce Vieira, who played at the QB position again, very little time to find an open receiver. Most of the time he had to scramble out of the packet and was able to gain some yards thanks to his speed and running ability.

St-Bruno took advantage of the turnover and quickly turned it into points when Pierre-Luc Moquin combined with Olivier Piché on a 73-yd catch-and-run play down the right side of the field to take a 7-0 lead and open the flood gates to more points. While Stallions offense struggled to gain yards in the 2-nd quarter, St-Bruno scored 10 more points for a 17-0 lead at half-time.

In the second half, Stallions started to move the ball better but they still could not finish their drives. The Barons, on the other hand, scored on four consecutive possessions to increase their lead to 44-0. Finally, in the 4-th quarter, the offense took advantage of a good starting position and they put together a 12-play, 63-yd scoring drive that was interrupted for about 10 minutes because of lengthy discussions between the referees and the St-Bruno's head coach Richard Tomalty and the league president Earl de la Perralle about the game clock. With more than 11 minutes still to play in the game and after Stallions had already run a couple of offensive plays to get to mid-field, the referees asked the score keeper to run the clock. Mr. Tomalty asked for a timeout and discussed this decision at length with the referees. I asked him after the game what the discussion was about and he explained that according to the rules, the head coaches of both teams must agree to run the clock and that he objected to it because he wanted to make sure that he had the opportunity to give all of his players a chance to play in such an important game. I must admit that I agree with him in this particular case (unlike his objection to running the clock against the Sherbrooke Bulldogs earlier in the season when the Barons were already ahead by more than 50 points). Considering that this was a midget level championship game, potentially the last game that some players would ever play in their life, and there were no other extenuating circumstances like bad weather conditions or players getting injured, there was no justification for not taking advantage of every precious second. The referees then discussed the situation with the league president while many spectators were getting frustrated and started to boo. Finally, the game was allowed to proceed and Stallions continued their drive all the way to the end zone with Vieira scoring a TD on a QB sneak and Trudeau kicking the convert. The touchdown was a blow to St-Bruno's objective of getting a shutout and caused some of their players to lose their composure including Gabriel Cournoyer who was ejected from the game.

Stallions then got the ball back after Brandon Malone recovered a fumble and they got to the Barons' 20-yd line where they ran out of time to score some more points. After the game, the league officials selected Scott Tomalty as the MVP for St-Bruno while Nick Mann received the same honor for the Stallions. All the players then received QMFL toques as a souvenir of the game, each team got a commemorative banner while the Jack Simpson Trophy was presented to the Barons. Next year, however, with more than 20 players from this team eligible to play again, Stallions should be one of the favorite teams to win the trophy.

On offense, the players who stood out were Vieira who ran for 95 yards on 24 carries and completed 14 of 22 passes for 86 yards and had one interception, as well as Francis Perreault and Gabriel Garant who each caught three passes for 22 and 20 yards respectively. Matthew Edgar helped out his team mates by recovering two of their own fumbles while Aldo Neri and Mann each recovered one.

Malone and Mann helped out on defense by each recovering a Barons fumble while Mann also blocked a convert kick. Samuel Kingsbury and Ryan Petrie each had a QB sack. Jesse Walsh, Mann, Alex Chevrier and Malone led the team with the most takles.

Le journal The Globe and Mail a maintenant un concours pour le meilleurs histoires sportives. On peut voir la publicité pour ce concours sur quelques canaux anglais de television

Selon moi, la victoire de l'équipe midget contre Beauce mérite d'être connue par le plus grand nombre de personnes possible. Je pense qu'il s'agit d'un exploit qui offre beaucoup d'inspiration. Ce n'est pas juste des athlétes celêbres professionnels qui sont capables d'accomplir de choses incroyables mais les athlétes amateur aussi.

Alors, j'ai pris le compte rendu du match et je l'ai comprimé un peu parce que les régles du concours stipulent une longeur maximum de 500 mots. Vous pouvez lire ma soumission en suivant ce lien.

Le concours s'achéve le 22 novembre et à  la fin il y aura des prix pour les 10 meilleurs histoires mais ce n'est pas la raison pourquoi je le mentionne. En fait, je démande de vôtre appui pour que cette histoire soit parmi les 50 meilleurs et pour faire savoir au plus grande nombre de personnes ce que l'équipe midget a accompli. Vous pouvez aider en accedant le site web de ce concours (en utilisant le lien ci-dessus) et en votant pour elle. Vous pouvez voter plusieurs fois mais seulement une fois par jour.

J'espére qu'on peut accomplir la même chose qu'une équipe de hockey de St-Lazare dans le concours pour "Amener la Coupe Chez Vous" il y a quelques mois.

The Globe and Mail newspaper is currently running a contest about sports stories. You may have seen the ads for this contest on some TV programs.

Well, I thought that the way that the midget team won the game against the Beacue Dragons deserved to be known by as many people as possible. I certainly think that it is a very inspirational success story. It is not just famous, professional athletes who are capable of doing incredible things but amateur athletes as well.

So, I took the report that I wrote about the game, condensed it a little bit because the contest rules require submissions to be less than 500 words long, and I submitted it. You can read the story by following this link.

This contest goes on until November 22 and in the end there are prizes for the top 10 stories but that's not the reason why I am bringing it up. Instead, I am asking for your help to make it one of the top 50 stories so that as many other people as possible can find about the incredible game that the midget team has played. The way you can help out is by going to the Globe and Mail contest website (using the link above) and voting for it. You can vote many times but not more than once per day.

Let's see if we can maybe duplicate the success that a hockey team from St-Lazare had with the "Bring Home the Cup" contest.

 

2009 Nov. 7-8: Résultats des parties / Game results

Les trois équipes qui jouaient la semaine dernière sont toujours en action cette semaine. Les atôme bourgogne vont jouer pour la Coupe des Anciens Alouettes lorsque les équipes bantam et midget vont jouer en matchs démi-finale des séries éliminatoires. Voici l'horaire des parties: The three teams that played last week are still alive and will see action this weekend. The atom burgundy team will be playing for the  Alouettes Alumni Cup while the bantam and the midget teams will be both be playing in playoff semi-final games. Here is the game schedule:

Samedi / Saturday, 7 Nov., 2009

Séries éliminatoires / Playoffs
Démi finale, Coupe Jack Simpson / Jack Simpson Cup semi-final

Midget 34 @ Victoriaville Vicas 26

Midget team stats

Pour la 3-ème fois au cours des cinq dernières saisons l'équipe midget des Stallions de St-Lazare va disputer le match final du championnat provincial de la Coupe Jack SImpson aprés avoir vaincu les Vicas de Victoriaville 34-26. Leurs adversaires seront les Barons de St-Bruno et la partie aura lieu au Stade Hébert à  St-Léonard le vendredi, 13 novembre, à  20 heures.

Le match contre les Vicas n'avait guère des moments dramatiques qu'il y avait pendant la partie de la semaine précedante mais tant mieux. Les parents et les partisans de l'équipe en avaient probablement assez pour une saison. Au lieu de ça, les Stallions se sont servi d'un style de jeu de football plus standard, ils avaient joué avec beaucoup de confiance et même quand ils tiraient derrière les Vicas brièvement au cours du 2-ème quart il semblait comme s'ils étaient en contrôle de la partie. Bryce Vieira et Jonathan Bondy étaient les deux héros du match à  l'attaque. Vieira avait fait du trés bon boulot au poste normallement occupé par le quart-arriere blessé Max Trudeau pendant que Bondy avait connu son meilleur match de la saison en marquant trois touchés et en cumulant plus de 100 verges.

Les Stallions avaient rapidement pris le devant 7 à  0 au milieu du 1-er quart après un touché de Bondy sur une course de 17 verges et un converti d'Alex Chevrier. Les Vicas avaient reussi un botté de placement et un touché au cours du 2-ème quart pour se mettre en avant 10 à  7 mais leur avantage n'avait pas duré longtemps. Les Stallions avaient d'abord entamé une attaque à  la ligne de 13 verges des Vicas après un trés bon retour d'un botté de dégagement reussi par Nick Mann. Deux jeux plus tard, Bondy avait marqué son deuxième majeur de la partie sur une course de 5 verges pour mettre les siens en avant 13 è 10 à  la pause du mi-temps.

Les Stallions avaient augmenté leur avantage à  21 à  10 à  la fin de leur première attaque du 3-ème quart. C'était une série offensive de 8 jeux pour 91 verges qui s'est terminée avec le troisième touché de Bondy sur un jeu d'une course suivie d'une passe de 47 verges et une transformation de deux points reussi par lui-même. Les Vicas avaient répliqué tout de suite pour réduire l'écart à  21 à  18, mais l'offensif des Stallions continuait à  marquer des points au même rythme que leurs adversaires et ils avaient exécuté la meuilleur série offensive du match - une séquence de 14 jeux sur 62 verges qui avait fait écoulé 5:37 du temps de jeu et qui s'est aboutie avec un touché de Vieira sur une courte course.

Les Stallions avaient ensuite profité de revirements et des pénalités des Vicas pour s'assurer de la victoire. Tout d'abord, Sébastien Blair avait stoppé une attaque des Vicas avec une interception mais l'offensif ne pouvait pas transformer cette opportunité en points. Toutefois, sur l'attaque suivante de Victoriaville les Vicas étaient obligés à  faire un botté de dégagement et les Stallions avait amorcé une série offensive à  la ligne de 14 verges après une pénalité de 15 verges contre les Vicas pour «ne pas avoir accordé immunité". Les Stallions avaient tenté un placement de 27 verges mais le botté de Chevrier avait raté la cible. Un joueur des Vicas avait capté le ballon dans la zone des buts et il avait essayé de s'en sortir mais le ballon lui avait échappé et Max Gauthier l'avait récupéré pour marquer un touché qui avait donné aux Stallions une avance de 34 à  18.

Les Vicas avaient marqué une dernière fois avec moins d'une minute à  jouer pour rendre le pointage 34 à  26 mais ils l'avaient fait avec un joueur qui avait été expulsé du match et qui n'avait pas le droit d'être sur le terrain. Les entraîneurs des Stallions avaient démandé aux arbitres de prendre des mesures nécessaires mais sans succés. En fin de compte il n'a pas d'importance.

Vieira avait achévé le match avec 20 portées du ballon pour 115 verges en plus d'avoir cumulé 82 verges par la passe (14 passes tentées dont 9 captées et 1 interception). Bondy avait gagné 107 verges (12 portées pour 53 verges et 2 passes captées pour 54 verges).

À la défense, Mann et Blair avaient chacun fait une interception. Alex Cloutier était résponsable pour 1.5 sacs du quart-arrière, Brandon Malone en avait 1 lorsque Samuel Kingsbury en avait 0.5. Mann avaient fait le plus grand nombre de plaqués avec 11.5 tandis que Blair en avait 8.5. D'autres joueurs qui se sont distingués pour des plaqués solides étaient Chevrier, Jesse Walsh, Ryan Petrie et Francis Desjardins.

For the third time in the last five seasons the Stallions midget team will be playing in the final of the Jack Simpson Cup provincial championship after their 34-26 victory over the Victoriaville Vicas. Their opponents will be the St-Bruno Barons and the game will take place at Stade Hébert in St-Léonard on Friday, Nov. 13, at 8 pm.

The game didn't have nearly as much drama as the one they played a week earlier, which is just as well because all the parents and the fans have probably had enough drama for one season. Instead, Stallions used a much more conservative style of football, played with a lot of confidence and even when they were trailing the Vicas briefly in the 2-nd quarter they looked like they had a firm control of the game. Bryce Vieira and Jonathan Bondy were the heroes of the game on offense. Vieira stepped in to fill for injured QB Max Trudeau and did a great job while Bondy had his best game of the season scoring three TDs and gaining over 100 yards.

Stallions jumped out to a quick 7-0 lead mid-way through the 1-st quarter after a touchdown by Bondy on a 17-yd run and a convert by Alex Chevrier. The Vicas scored a field goal and a touchdown in the 2-nd quarter to take a 10-7 lead but it didn't last long. Stallions offense first got the ball at the Vicas 13-yd line after a great punt return by Nick Mann. Two plays later, Bondy scored his second major of the game on a 5-yd run for a 13-10 half-time lead.

Stallions increased their lead to 21-10 on their first possession of the 3-rd quarter on a 8-play, 91-yd scoring drive where Bondy scored his third TD on a 47-yd catch-and-run play and then added two more points on a rushing convert. The Vicas responded right away to reduce the lead to 21-18 but Stallions offense kept pace with their opponents and they put together the best scoring drive of the game, a 14-play, 62-yd series that took 5:37 off the game clock and finished with a touchdown by Vieira on a QB sneak.

Stallions then took advantage of Vicas turnovers and penalties to seal their victory. First, Sebastien Blair stopped a Vicas drive with an interception but the offense could not capitalize on the opportunity. However, the Vicas were forced to punt on their next possession and Stallions got the ball at the 14-yd line after a 15-yd "no -yards" penalty was assessed against Victoriaville on a punt return. Stallions tried a field goal from 27 yards but Chevrier's kick went wide. A Vicas player picked up the ball in the end zone and tried to run it out but he fumbled it and Max Gauthier recovered it for a touchdown that gave the Stallions a 34-18 lead.

The Vicas scored again with less than a minute left to play to make it 34-26 but they did it with a player who was ejected from the game and was not supposed to be on the field. Stallions coaches tried to get the referees to take the necessary action but to no avail. In the end it didn't matter.

Vieira finished the game rushing for 115 yards on 20 carries while completing 9 of 14 passes for 82 yards and 1 interception. Bondy gained 107 yards (12 carries for 53 yards and 2 catches for 54 yards).

On defense, Mann and Blair each had an interception. Alex Cloutier had 1.5 sacks, Brandon Malone had 1 and Samuel Kingsbury had 0.5. Mann had the most tackles with 11.5 while Blair had 8.5. Others who stood out for their tackling were Chevrier, Jesse Walsh, Ryan Petrie and Francis Desjardins.




Dimanche / Sunday, 8 Nov., 2009

Séries éliminatoires / Playoffs
Finale, Coupe des Anciens Alouettes / Alouettes Alumni Cup Final

Atôme bourgogne 6 vs Greenfield Park Packers 8

----------------

Séries éliminatoires / Playoffs
Démi-finale, Coupe LFBQ / QBFL Cup semi-final

Bantam 15 @ L-L Wildcats 44

Bantam team stats

La saison de l'équipe bantam s'est terminée avec une défaite de 44 à  15 face aux Wildcats des Laurentiens-Lanaudière dans le match demi-finale du championnat LFBQ. Après la première moitié du match assez serrée, les Wildcats avaient trouvé une faiblesse dans la défense contre la course des Stallions au cours de la deuxième moitié et ils l'avaient exploitée pour marquer des touchées sur quatre séries offensives consecutives, alors que quatre attaques sur six des Stallions se sont achévées par des revirements.

Même si la toute première série offensive des Stallions s'est terminée par une interception ça ne leur avait pas génés et ils avaient marqué un touché à  la fin de l'attaque suivante sur un jeu d'une passe suivie d'une course de 33 verges de Sege Pilon entamé par une passe de Quaid Johnson pour prendre le devans 7 à  0.

Les Wildcats avaient ensuite marqué deux fois au cours du 2-ème quart pour se mettre en avance 14 à  7, mais l'offensif des Stallions avait répondu immédiatement aprés le botté d'envoi suivant lorsque Serge Pilon et Charles-Alexandre Hébert avaient effectu/ un jeu de changement de direction qui avait confondu les Wildcats et il avait permis à  Hébert de courir 80 verges jusqu"à  la zone des buts. Parker O'Shea avait reussi le botté de transformation pour rendre le pointage14 à  14 à  la pause du mi-temps.

Au début du 3-ème quart les Stallions avaient pris le devant 15 à  14 quand le botté de dégagement de Serge Pilon est sorti de la zone des buts pour ainsi marquer un rouge mais ce serait le dernier point que les Stallions obtiendraient cette saison. Les Wildcats avaient ensuite marqué 30 points sans riposte avec l'aide de presque 300 verges par la course qu'ils avaient cumulé seulement au cours de la deuxième moitié pour mériter une place au match du championnat. Ils vont le contre les Lions de North Shore dont les entaîneurs assistaient à  la partie en force pour repérer les équipes.

Les Stallions avaient encore quelques opportunités à  reduire l'écart mais ils sont partis les mains vides à  cause de revirements près de la zone des buts.

Serge et Alex Pilon se sont distingués à  l'attaque - Serge avait cumulé 121 verges en total (17 courses pour 88 verges et 1 passe captée pour 33 verges), tandis que Alex en avait contribué 87 (9 portées pour 72 verges et 2 passes captées pour 15 verges).

À la défense, Samuel Theroux avait récouvré un échappé tandis que Alexandre Normand en avait un aussi et, en plus, il avait fait une interception. Serge Pilon avait aussi aidé à  la défense avec un sac du quart-arrère. Normand, Olivier Côté-du Sablon et Glen Belvedere avait fait le plus grand nombre des plaqués.

The bantam team's season came to an end with a 44-15 loss to the Laurentien-Lanaudière Wildcats in the semi-final game for the QBFL championship. After a close first half, the Wildcats found a weakness in the Stallions run defense in the second half and they exploited it to score on four successive drives while Stallions offense turned the ball over on four of their six offensive drives.

Even though Stallions gave up an interception on the first offensive series they quickly regrouped and scored on their next possession to take a 7-0 lead on a 33-yd catch-and-run scoring play by Serge Pilon and a pass from Quaid Johnson.

The Wildcats then scored twice in the 2-nd quarter to take a 14-7 lead but Stallions tied it up immediately on the following kickoff when Serge Pilon and Charles-Alexandre Hébert executed a perfect reverse that got the Wildcats kicking team going the wrong way and Hébert was able to run 80 yards for a touchdown. Parker O'Shea kicked the convert to make it 14-14 at the half.

Early in the 3-rd quarter Stallions took the lead 15-14 when Serge Pilon's punt went through the end zone for a rouge but that would be the last point that they would score this season. Wildcats then scored 30 unanswered points, running for almost 300 yards in the second half alone to earn a spot in the championship game against the North Shore Lions whose coaches were out in force at the field to scout the teams.

Stallions had a couple of chances to make the score closer but they turned the ball over near the end zone.

Serge and Alex Pilon stood out on offense with Serge gaining 121 yards in total (17 carries for 88 yards and 1 catch for 33 yards) while Alex contributed 87 yards (9 carries for 72 yards and 2 catches for 15 yards), On defense, Samuel Theroux had a fumble recovery while Alexandre Normand had a fumble recovery and an interception. Serge Pilon also helped the defense with a QB sack. Normand, Olivier Côté-du Sablon and Glen Belvedere were the leading tacklers.

À propos de ce site web / About this web site

à‡a fait déjà  quatre mois que ce site est en ligne et c'est une bonne opportunité de lui evaluer et de demander les lecteurs de leur opinion.

Selon les statistiques disponibles sur le serveur oû ce site est hêbergé la situation semble positive. Aprés un départ tranquile le site attire maintenant plus que 300 visiteurs de plus que 160 endroits différents chaque mois. Le nombre de 'hits', ou de coups que l'on utilise souvent pour mésurer la popularité d'un site web n'est pas une bonne indication parce qu'il est facile de le manipuler et de l'exagerer. On peut trouver une bonne explication des statistiques du traffic sur les sites web ici.

Je rémercie à  toutes les personnes qui ont visité ce site et j'éspere que vous l'avez trouvé utile. J'éspere que je pourrai toujours trouver quelqu'une, soit un joueur, un entraîneur, un parent ou bien un bénévole qui aimerait partager ses experiences dans une roubrique ou un reportage. Je vous encourage encore d'exprimer vos suggestions des sujets pour de reportages, de corrections à  faire ou de l'information qui vous manque. Je peut vous dire que je suis en train d'ecrire un reportage sur le travail du comité de gérance et des ses efforts de rendre l'association conforme avec la loi quant à  sa propre gérance.

Je suis aussi en train de préparer de l'information interessante sur toutes les équipes, un sorte d'historique, de même que de l'information sur les ligues et les équipes qui y jouent.
Par exemple, dans la section sur les terrains de joutes je vais afficher de l'information pour aider d'y se rendre mais aussi sur la surface et sur les installations qui y sont disponibles etc.

J'aimerai aussi encourager les lecteurs francophones de me faire savoir si la qualité du français est acceptable. Doit-on ameliorer quelque chose? Ne soyez pas géné, j'apprecie beaucoup les commentaires. On pourrait même vous donner accés au site pour porter de changements directement et pour assurer qu'il devient le meilleur site de football possible.
This site has been running for four months now so it is a good time perhaps to see how it's doing and ask you, the readers, how you feel about it.

From the statistics that are available from the server where the web site is hosted the information is very encouraging. After starting out slowly, the site now attracts more than 300 visitors every month from more than 160 different locations. The numbers of 'hits' is not really a good indicator of how popular a website is because it can be easily manipulated and made to look artificially large. A good explanation about website statistics can be found here.

I thank all the persons who have visited this site and I hope that you found your visit useful and helpful. I am still hopeful that I can find a player or a coach, a parent or a volunteer who would like to share his or her experiences regarding their involvement and would like to write an article or two. I also encourage you again to share any suggestions that you may have for stories that need to be covered, corrections to be made or information that is missing. I can let you know that I am currently writing an article about the work of the governance committee and its efforts to try to make the association compliant with legal requirements about the way it is run.

I am also preparing interesting historical information about all the different teams, information about the leagues and the teams in those leagues.
For example, the section about the different playing fields will have information not only about how to get there but also about the playing surface, the facilities that are available etc.

I would also like to call upon all the francophone readers to let me know how they feel about the quality of french that appears on the site. Is it acceptable? Does anything need improvement? Please do not be shy, I love comments, and if you would like to do something even better you could have access to the site and you could make changes directly to make it the best football site there is.


Web site stats

Les statistiques du traffic sur ce site web
This web site's traffic statistics

Coach Kenny avait travaillé fort et il avait reussi de negocier un bon prix pour un autobus pour les parents et les partisans qui assisteront au match de l'équipe midget contre Victoriaville. Cette partie aura lieu le samedi, 7 novembre, à  13 heures au Stade Yvon Paré du CEGEP de Victoriaville. Ce terrain est à  220 km de St-Lazare et il nécessite deux heures de voyage pour y se rendre. L'autobus partirai de l'endroit de rencontre des joueurs, c'est-à -dire le restaurant Boston Pizza, vers 9 heures.

Le prix aller-retour depend du nombre de personnes qui vont participer, soit 25.50 $ (pour un group de 50) jusqu'à  36.50 $ (pour un group de 35).

S.V.P. contacter  la gérante de l'équipe Nathalie Pawsey au (450) 739-0532 pour reserver une place.

Mis-à -jour de 5 nov.: une fois encore, à  cause du nombre insuffisant de personnes, le bus des partisans a été annulé. Dommage, je pensait qu'il serait beaucoup plus plaisant de voyager tous ensemble.

Coach Kenny worked hard and got a great deal on a coach bus that the parents and the fans can take to go to the midget team's game against Victoriaville. The game will take place on Saturday, Nov. 7, at 1 pm at the Yvon Paré stadium of CEGEP Victoriaville, which is about 220 km from St-Lazare and takes at least 2 hours to get there. The bus would leave from the Boston Pizza meeting place at about 9 am.

The price for a return trip depends on the number of people who will go. It will be between $25.50 (if 50 people pay) and $36.50 (if only 35 people pay).

 

Please contact the team manager, Nathalie Pawsey, at (450) 739-0532 to reserve a place.

Nov. 5 update: once again, because of not enough demand, the fan bus had to be cancelled. Too bad, it would have been a lot more fun to go in a bus.

2009 Oct. 31-Nov.1: Résultats des parties / Game results

Seulement trois équipes sont toujours actives. Les atôme bourgogne vont jouer en démi finale de la Coupe des Anciens Alouettes lorsque les équipes bantam et midget vont jouer leur premiers matchs des séries éliminatoires. Voici l'horaire des parties: Only three teams remain. The Atom burgundy team will be playing in the semi-final of the Alouettes Alumni Cup while the bantam and the midget teams will be both just starting their playoff games. Here is the game schedule:

Samedi / Saturday, 31 Oct., 2009

Séries éliminatoires / Playoffs
Démi finale, Coupe des Anciens Alouettes / Alouettes Alumni Cup semi-final

Atôme bourgogne 6 @ Lasalle Warriors Blue 0
 
The following report appeared in the Hudson Gazette:
 
The Atom Stallions advanced to the finals with another nailbiter of a game against the Lasalle Warriors.
The Stallions defence was solid the whole game, keeping the Lasalle offence from scoring.
Xavier McCutchen, Joshua Welburn and Gianni Johnston did a great job of penetrating the offensive line to give the quarterback a hard time.
The Stallions offence was slow taking off in the first quarter, but then settled in and started to move the ball down the field.
The game was scoreless until the last two minutes off the game when Sarah Carmichael found an opening in the defensive line with a 30-yard run down the sideline to score.
----------------------

Séries éliminatoires / Playoffs
Quart de finale, Coupe Jack Simpson / Jack Simpson Cup quarter-final

Midget 33 @ Dragons de la Beauce 25

Midget team stats

Le roi est mort. Vive le roi!


L'équipe midget des Stallions vient tout juste de battre le champion provincial en titre, l'équipe des Dragons de la Beauce et elle passe au démi-finale du Championnat de la Coupe Jack Simpson dans lequel elle va jouer contre les Vicas de Victoriaville.
OK, c'est vrai ce n'est pas la même équipe que l'année dernière mais c'est toujours la même organisation qui était la championne.

Le défense des Stallions avait joué un match exceptionnel ayant marqué trois touchés. Ces exploits avaient fort encouragé les joueurs offensifs, surtout aprés être privés de leur quart-arrière Max Trudeau à  cause d'une blessure à  la fin de la première démi du match, de même que leurs partisans.

Compte rendu du match

Quel match! 

Au cours des cinq saisons depuis son adhésion à  la ligue LFMQ l'équipe midget avait joué quelques parties mémorables dont le match démi-finale de la Coupe Jack Simpson contre St-Hubert en 2005 de même que la partie du championnat de la Coupe Jack Simpson en 2006. Cette victoire contre les Dragons de la Beauce fera partie de ce groupe élite des matchs dont les gens vont se parler longtemps, peu importe le sort du reste des séries éliminatoires. C'est l'attitude, la détermination, la persévérance et le multitude des jeux individuels extraordinaires mis ensemble qui avaient rendu ce groupe de joueurs une équipe. On pouvait déjà  percevoir ces capabilités aprés la victoire contre Joliette mais dans le match contre les Dragons ils l'ont porté à  un niveau plus élevé.

Le debut du match n'augurait pas bien. 10 minutes avaient à  peine écoulé et les Stallions tiraient déjà  en arrière 17 à  0 après avoir vu les beaucerons marquer des points sur leurs trois premières séries offensives. La situation semblait de s'empirer quand les Dragons avaient récupéré le ballon sur le botté d'envoi suivant et ils avaient obtenu un 1-er essai à  la ligne de 21 verges. Toutefois, le momentum avait commencé à  changer à  ce point parce que la défense des Stallions n'avait permis à  leurs adversaires que d'avancer trois verges et elle leur avait obligés de tenter un placement. Le ballon avait raté la cible et les Dragons devaient se contenter avec un seul point.  

Lorsque l'offense des Stallions avait des difficultés à  créer des opportunités à  marquer des points, d'un part en raison du vent très fort qui leur opposait pendant le 1-er quart, la défense avait arrêté les quatre prochaines attaques de Beauce et elle avait marqué les premiers points au milieu du 2-ème quart quand Ryan Petrie avait bloqué un botté de dégagement à  la ligne de 10 verges, le ballon était ensuite dévié vers la zone des buts o๠Petrie l'avait recouvré pour un touché. Max Trudeau avait reussi le botté de transformation pour reduire l'écart à  18 à  7.

À la fin du 2-ème quart, il semablait comme si l'offense aurait enfin marqué quelques points quand ils avaient avancé 30 verges jusqu'au territoire de Beauce, mais sur un jeu du 3-ème essai à  la ligne 39 verges avec seulement 20 secondes à  jouer, Trudeau s'apprêtait à  faire une passe et après avoir trouvé aucun receveur ouvert il avait décidé de courir avec le ballon. Il avait été plaqué par un joueur de Beauce, mais dès que les arbitres avaient sifflé l'arrêt du jeu Trudeau avait indiqué qu'il avait besoin d'aide. Dés que les entraîneurs se sont approchés à  lui, ils avaient immédiatement perçu qu'on avait besoin d'une ambulance. Malheureusement, alors qu'ils attendaient, ils ne pouvaient immobiliser le bras de Trudeau que d'une manière improvisée parce qu'il n'y avait pas de soigneur qui pouvait le faire d'une façon professionnelle. Les exécutifs de l'association devront expliquer pourquoi on avait pas assuré la disponibilité d'un soigneur pour un match aussi important. Il est également très important de demander à  l'équipe de Beauce pourquoi leur propre soigneur n'était pas équippé pour répondre à  une telle situation.
Heureusement, l'ambulance est arrivée vite et on avait transporté Trudeau à  l'hôpital o๠son poignet était mis dans le plâtre et vers 18 h 30 il était en route chez lui.

Sur le terrain du jeu, cependant, la situation ne semblait pas bonne. Privés de leur quart-arrière partant et avec deux autres joueurs offensifs également blessés, il ne semblait pas possible que les Stallions auraient pu sortir gagnants. Mais personne ne l'avait dit à  la défense car ils avaient commencé à  jouer avec plus d'intensité, même après un revirement commis par l'offense à  leur propre ligne de 40 verges au début du 3-ème quart, et leur efforts avaient commencé à  porter fruit.

Sur la série offensive suivante de Beauce Alexandre Chevrier avait intercepté une passe, puis il avait couru 80 verges jusqu'à  la zone des buts pour marquer un touché et porter la marque à  18 à  13. Le momentum était définitivement du côté des Stallions à  ce point là  parce que sur le botté d'envoi suivant Chevrier avait envoyé le ballon en haut par dessus du terrain o๠le vent l'avait répoussé, le ballon est tombé à  la ligne de 50 verges de Beauce o๠il avait été récupéré par Ryan Petrie. Aprés une attaque de huit jeux l'offense avait profité de cette opportunité pour marquer un touché sur une course de 3 verges de Francis Perrealt. Les Stallions ménaient pour la première fois dans le match 19 à  18. Ce qui l'avait rendu possible était un jeu audace sur un 4-ème essai, un jeu d'une pass-suivie-d'une-course de 48 vereges effectué par Nick Mann sur une passe de Bryce Vieira sur lequel ils avaient obtenu un 1-er essai à  un verge de la zone des buts.  

Sur la série offensive suivante de Beauce la défense les avait obligé de dégager le ballon après un sac du quart-arrière de Samuel Kingsbury sur un jeu de 3-ème essai. Le botté avait été capté à  la ligne de 50 verges de Beauce par Vieira qui avait ensuite navigué autours des joueurs de Beauce jusqu'à  la zone des buts pour augmenter l'avantage des Stallions à  25 à  18.

À la fin du 3-ème quart Beauce avait réussi à  niveller la marque à  25 à  25 après avoir profité du vent pour exécuter quelques longues passes au cours d'une attaque de 78 verges. Toutefois, l'offense des Stallions avait répondu avec une attaque encore plus impressionnante pour reprendre le devant pour de bon. À partir de leur propre ligne de 4 verges et maintenant avec le vent qui leur poussait dans le dos, ils avaient d'abord avancé 24 verges sur quatre jeux. Sur le jeu suivant Vieira avait lancé une passe de 32 verges à  Perreault qui avait ensuite couru 50 verges dans la zone des buts pour mettre son équipe de nouveau en avant 31 à  25 avec 12:41 toujours à  jouer dans le match.

L'attaque de Beauce avait ensuite embarqué sur le terrain trois fois mais ils n'avaient jamais reussi d'avancer au-déla du centre du terrain et chaqune des trois séries s'est terminée en revirement - les deux premières à  cause de verges insuffisants pour un 1-er essai et la dernière à  cause d'une interception de Francis Desjardins. Chevrier avait marqué les deux derniers points grâce à  ses bottés de dégagement de plus de 60 verges qui avaient traversé la zone des buts.

Vieira et Perreault étaient les deux joueurs exceptionnels à  l'attaque avec Perreault qui avait cumulé 105 verges (2 portées pour 10 verges et 4 passes captées pour 95 verges). Vieira avait contribué 77 verges (22 portées pour 58 verges et 1 passe captée pour 19 verges) en plus de 144 verges par la passe (6 passes dont 5 complétées et aucune interception).  

À la défense, Petrie et Cooke avaient chacun recouvré un échappé lorsque Chevrier et Desjardins avaient chacun fait une interception. Alexandre Cloutier avait deux sacs du QB lorsque Kingsbury en avait 1. Chevrier avait fait 10 plaqués au cours du match, Cloutier en avait 5 tandis que Kingsbury et Cooke en avaient 4 chaque.

The king is dead. Long live the king!

The Stallions midget team has just beaten the reigning provincial champion, the Beauce Dragons, to advance to the Jack Simpson Cup semi-final game where they will play against the Victoriaville Vicas.

Of course, the Dragons are not the same team that they were last year but they are still the same organization that was the current champion.

Stallions defense played exceptionally well, scoring three touchdowns, boosting the spirits of the offensive players after losing their QB Max Trudeau at the end of the first half due to an injury as well as all the fans who came to cheer them on.
 
Game report
 
What a game!
 
In the five seasons since joining the league the midget team has played some memorable games. The 2005 semi-final game against St-Hubert was one, the 2006 Jack Simpson championship game was another. This win against the Beauce Dragons will be part of this elite group of games that people will talk about for a long time regardless of what happens for the rest of the playoffs. The spirit, the determination, the perseverance and the many great individual plays combined together to define this groups of players as a team. In the win against Joliette one could already see what this team was capable of accomplishing but in the game against the Dragons they took it to a higher level.
 
The game did not get off to a good start. It was barely 10 minutes old and Stallions were already down 17-0 after Beauce scored on their first three possessions. The situation looked even worse after the Dragons recovered the ball on the ensuing kick-off and had a 1-st down at the 21-yd line. However, the momentum started to shift at that point because Stallions defense only allowed their opponents to gain three yards and forced them to attempt a field goal. The ball sailed wide and Beauce only got one point out of it.
 
While Stallions offense wasn't able to generate any scoring opportunity, partly due to a very strong wind that they had to face in the 1-st quarter, the defense stopped Beauce on the next four possessions and scored the first points mid-way through the 2-nd quarter when Ryan Petrie blocked a punt at the Beauce 10-yd line, the ball was deflected into the end zone and Petrie recovered it for a touchdown. Max Trudeau kicked the convert to make it 18-7.
 
At the end of the first half, the offense looked like they would finally score some points when they moved 30 yards into Beauce territory but, on a 3-rd down play at the 39-yd line with only 20 seconds left on the clock, Trudeau dropped back to pass and after not finding any open receiver decided to run with the ball. He was tackled by a Beauce player but as soon as the play was whistled down by the referee Trudeau indicated that he needed help. When the coaches approached him they sized up the situation and immediately requested an ambulance. Unfortunately, while they were waiting for it, they were only able to immobilize Trudeau's arm with a makeshift splint because they did not have a trainer who could do it professionally.
Stallions executives will have to answer some tough questions why a trainer was not provided for such an important game. It is also very important to ask the Beauce team why their own trainer was not prepared to handle such a situation.
Luckily, the ambulance arrived quickly and Trudeau was taken to a local hospital where his wrist was placed in a cast and by around 6:30 pm he was on his way back home.
 
On the playing field, however, the situation did not look good. Without their starting QB and with two other offensive players also injured it did not look like the Stallions had any chance of turning the game around. However, no one said this to the defense because they started to play with more intensity, even after the offense turned the ball over at its own 40 yard line at the beginning of the 3-rd quarter, and it started to pay off.
 
On the ensuing Beauce possession Alexandre Chevrier intercepted a pass and then ran 80 yards into the end zone for a touchdown to make the score 18-13. The momentum was definitely on Stallions' side at that point because on the ensuing kickoff Chevrier kicked the ball high into the air where it was blown back by the wind and landed at the Beauce 50-yd line to be recovered by Ryan Petrie (ed.: earlier version indicated that Ryan Cooke had recovered the ball. Sorry for the error) . Eight plays later the offense took advantage of the opportunity to score a touchdown on a 3-yd run by Francis Perrealt and a 19-18 lead for the first time in the game. What made this possible was a gutsy 4-th down play, a 48-yd catch-and-run play by Nick Mann on a pass from Bryce Vieira, that gave the team a first down at the 1-yd line.
 
On the following Beauce possession the defense forced the Dragons to punt after Samuel Kingsbury sacked the QB on a 3-rd down play. The punt was fielded at the Beauce 50-yd line by Vieira who weaved his way through the Beauce players into the end zone to increase the Stallions lead to 25-18.
 
At the end of the 3-rd quarter Beauce managed to tie the score at 25-25 after taking advantage of the wind to execute a couple of long passing plays on a 78-yd drive. However, Stallions offense responded with an even more impressive scoring drive to re-take the lead for good.
Starting from their own 4-yd line and with the wind helping them this time, they moved up 24 yards in four plays before Vieira threw a 32-yd pass to Perreault who then ran 50 yards into the Dragons end zone to put his team back in front 31-25 with 12:41 still to play in the game.
 
Beauce was able to put together three more offensive drives but they never got past mid-field and all three ended in turnovers - the first two on downs and the last one on an interception by Francis Desjardins. Chevrier scored the last two points for the Stallions thanks to his punts of more than 60 yards that went through the end zone.
 
Vieira and Perreault were the two outstanding players on offense with Perreault contributing 105 yards (2 carries for 10 yards and 4 catches for 95 yards). Vieira contributed 77 yards (22 carries for 58 yards and 1 catch for 19 yards) in addition to 144 passing yards (6 passes, 5 completed and no interceptions).
 
On defense, Petrie and Cooke each had a fumble recovery while Chevrier and Desjardins each had an interception. Alexandre Cloutier had two QB sacks while Kingsbury had 1. Chevrier led with 10 tackles in the game, Cloutier had 5 while Kingsbury and Cooke had 4 each.


Dimanche / Sunday, 1 Nov., 2009

Séries éliminatoires / Playoffs
Quart de finale, Coupe LFBQ / QBFL Cup quarter-final

àle-Bizard Vikings 20 vs Bantam 50

Bantam team stats

Après deux semaines de répos, ça avait pris à  l'équipe bantam la première moitié entière du match pour se reveiller mais une fois qu'elle avait trouvé son rythme naturel, elle avait complètement dominé les Vikings de l'Ile-Bizard pour gagner 50 à  20 et ainsi avancer au match demi-finale de la Coupe LFBQ.

Le botté d'envoi au debut du match était une bonne indication que leurs instincts normaux n'étaient pas à  point parce qu'ils étaient complétement surpris par le botté court qui avait été récupéré par les Vikings. Toutefois, la défense des Stallions avait rapidement donné à  leurs adversaires un avant-goût des choses à  venir, quand Alex Pilon s'est trouvé derrière la ligne offensive et il avait plaqué le quart-arrière sur le premier jeu du match. Deux jeux plus tard, les Vikings devaient dégager le ballon et l'offense des Stallions s'est rendu rapidement à  la ligne de 18 verges de l'Ile-Bizard, mais elle avait subi un revirement à  cause de verges insuffisants pour un premier essai. Toutefois, elle avait repris le ballon immédiatement grâce à  un échappé récupéré par Samuel Theroux. Il fallait ensuite seulement quatre jeux avant que Quaid Johnson lançait une passe de 21 verges à  Alex Pilon dans la zone des but pour donner aux Stallions une avance de 7 à  0.

La défense avait ensuite provoqué un autre revirement, un échappé recouvré par Ryan Dickson, et Alex Pilon l'avait transformé rapidement en six points avec un touché sur une course de 23 vereges pour porter la marque à  13 à  0. Les Stallions avaient augmenté leur avantage à  15 à  0 grâce à  une touche de sureté mais les Vikings avaient tout de suite réduit l'écart à  15 à  7 quand ils avaient profité d'un revirement et leur joueur # 82 avait marqué sur un jeu d'une passe-suivie-d'une-course de 34 verges avec seulement six secondes à  jouer dans le 1-er quart. Son exploit avait levé l'esprit des partisans des Vikings mais Alex Pilon les avait faits taire quand il avait marqué un touché sur une course de 108 verges sur le botté d'envoi subséquent pour porter la marque à  21 à  7.

Il semblait à  ce point-là  comme si les Stallions pourraient marquer de points facilement mais ils n'avaient réussi qu'en marquer deux lors du 2-ème quart au cours duquel ils avaient commis cinq revirements. Les Vikings, par contre, avaient continué à  jouer fort et ils avaient finalement été récompensés d'un touché sur une course d'un verge reussi par leur quart-arrière # 10 qui avait porté la marque à  23 à  13 à  la pause de mi-temps.

Pendant la pause les entraîneurs des Stallions avaient effectué quelques ajustements qui se sont avérées très propices parce que les Stallions avaient marqué sur chacune de leurs quatre séries offensives alors que la défensive avait gardé l'offense des Vikings en échec avec de revirements et de pertes de verges sur presque tous les jeux. Kevin Cronn avait marqué un touché sur une course de 34 verges lorsque Serge Pilon en avait marqué trois sur des courses de 9, 30 et 65 verges.

Au cours du 4-ème quart, les Vikings avaient réussi à  marquer un autre touché avec moins de quatre minutes à  jouer sur un jeu d'une passe-suivie-d'une-course de 14 verges par leur jouer # 10 pour porter la marque final à  50 à  20. Après le match de nombreux joueurs des Vikings de même que de partisans sont venus parler aux frères Pilon qui étaient leurs coéquipiers il y a quelques années quand ils jouaient au niveau moustique et ils avaient remporté le championnat du Ballon d'Argent. Étant donné que les Vikings monteront l'année prochaine à  la division Bill Allan o๠ils affronteront les Stallions, la saison prochaine s'avére d'être trés intéressante.

Serge et Alex Pilon se sont distingués en attaque: Serge avait cumulé 195 verges sur 10 portées de ballon alors qu'Alex en avait 113 (57 sur 4 portées et 56 verges sur 2 passes captées). À la défense, Théroux et Dickson se sont distingués avec un échappé recouvré par chacun, alors que Alexandre Normand, Codey Daly et Cronn avaient chacun fait une interception. Serge Pilon avait aussi contribué à  la défense avec quatre sacs du quart-arrière, Samuel St-Denis en avait deux lorsque Alex Pilon, Jacob Wyman et Jesse Fournier ensemble en avaient reussi trois autres. Normand et Daly avaient fait le plus grand nombre de plaqués.
After being idle for almost two weeks it took the bantam team the first half of the game to get the cobwebs out of their system but once they found their natural rythm they completely dominated the Ile-Bizard Vikings to win 50-20 and advance to the QBFL Cup semi-final game.

The opening kickoff was a good indication that their normal quick instincts were dulled by the two week layoff as they got caught completely off guard by an on-side kick that the Vikings recovered. However, Stallions defense quickly gave their opponents a taste of things to come when Alex Pilon got around the o-line and sacked the QB on the first play of the game. Two plays later, the Vikings punted and Stallions offense quickly got to the Ile-Bizard 18-yd line but they turned the ball over on downs only to get it right back after Samuel Theroux recovered a Vikings fumble. Four plays later Quaid Johnson threw a 21-yd TD pass to Alex Pilon to give the Stallions an early 7-0 lead.

The defense then caused another turnover, a fumble recovery by Ryan Dickson, and Alex Pilon quickly turned it into six more points on a 23-yd TD run to make the score 13-0. Stallions increased their lead to 15-0 thanks to a safety but the Vikings quickly reduced the lead to 15-7 when they capitalized on a turnover and their #82 scored on a 34-yd catch-and-run play with just six seconds left to play in the 1-st quarter. The score lifted the spirits of the Vikings fans but Alex Pilon silenced the crowd very quickly when he ran 108 yards to score a touchdown on the ensuing kickoff to make the score 21-7.

It looked like the Stallions might blow it open at that point but they only managed to score two points in the 2-nd quarter and they turned the ball over five times. Vikings, on the other hand, kept playing hard and they were finally rewarded with a TD on a 1-yd run by their QB #10 to make the score 23-13 at half time.

At the break Stallions coaches made some adjustments and it worked great because Stallions scored on each of their four possessions while the defense kept the Vikings in check with turnovers and loss of yards on almost every play. Kevin Cronn scored a touchdown on a 34-yd run while Serge Pilon scored three on runs of 9, 30 and 65 yards.

In the 4-th quarter the Vikings managed to score one more TD with less than four minutes left to play on a 14-yd catch-and-run play by #10 to make the final score 50-20. After the game many Vikings players and fans came to talk to the Pilon brothers who used to be their team mates a few years ago when they played at the mosquito level and won the Ballon d'Argent championship. With the Vikings moving up to the Bill Allan division for next year where they will face the Stallions during the regular season it promises to be an interesting season.

Serge and Alex Pilon were the outstanding offensive players with Serge gaining 195 yards on 10 carries while Alex had 113 (57 on 4 carries and 56 on 2 catches).

On defense, Theroux and Dickson stood out with one fumble recovery each while Alexandre Normand, Codey Daly and Cronn each had an interception. Serge Pilon also contributed on defense with four QB sacks, Samuel St-Denis had two while Alex Pilon, Jacob Wyman and Jesse Fournier combined on three others. Normand and Daly were the leading tacklers.

About this Archive

This page is an archive of entries from November 2009 listed from newest to oldest.

October 2009 is the previous archive.

December 2009 is the next archive.

Find recent content on the main index or look in the archives to find all content.

Pages

Powered by Movable Type 4.21-en